DOULEURS ET TROUBLES FONCTIONNELS MYOFASCIAUX

DOULEURS ET TROUBLES FONCTIONNELS MYOFASCIAUX : Traité des points-détente musculaires

C’est un livre de référence pour ceux qui pensent que l’occlusion, comme le mouvement en général, est conditionnée par le système neuro-musculaire, pour ceux qui pensent qu’occlusion et posture ont une relation incontournable.

Il nous permet de comprendre que certains symptômes sont des symptômes référés à partir d’un point gâchette (trigger point), point douloureux à la pression mais que le patient ignore le plus souvent.

Cette lecture évitera quelques extractions malencontreuses de dents saines, induites par le patient qui se plaint de douleurs dentaires insupportables, dues non pas aux dents mais à une douleur réferée émanant d’un point gâchette au niveau du temporal ou du masséter.

L’extraction ne résoudra rien, la douleur concernera alors une dent à coté de celle extraite. Le massage de ce point-détente diminuera la douleur dentaire et la fera disparaître comme par magie.
Le tome 1 concerne les muscles de la tête et du cou. La lecture de ce tome est suffisante pour les dentistes que nous sommes.

Le 1er chapitre est un glossaire. Tous les termes utilisés dans ce livre et les autres volumes sont définis, ce qui évite les erreurs de compréhension. Le chapitre 2 est une présentation générale des points gâchettes. Le diagnostic différentiel occupe une place importante. Il a pour but d’éviter les erreurs, en décrivant des douleurs semblables à celles émanant des points gâchettes.

Le chapitre suivant aborde des considérations générales sur le muscle, sur les symptômes présentés par les patients : douleur, limitation des mouvements, manque de force, les troubles du sommeil. Puis on aborde la palpation des zones gâchettes ou points détentes. La palpation entraîne la douleur référée. Après la palpation, les techniques pour détendre ces points gâchettes : séquences d’étirement et vaporisation, compression suivie de relaxation puis stabilisation des résultats, sont décrites. Ces techniques, qui sont essentielles pour le kinésithérapeute, sont des aides pour le dentiste qui est confronté à ces douleurs référées, qui se portent sur les dents ou pour comprendre pourquoi des douleurs de type otite que lui adresse l’ORL peuvent venir de points-détentes des SCOMs.

Le chapitre 4 explique les différents facteurs mécaniques responsables de ces points-détentes.

Les 17 chapitres suivants sont des guides pour chacun des muscles de la tête et du cou. Pour chacun des muscles, les différents points-détentes sont décrits ainsi que les douleurs référées induites par ces zones gâchettes. Enfin, pour chaque muscle, les techniques de traitement de ces différents points sont montrées de façon très didactique : la technique de vaporisation et d’étirement mais aussi la technique d’infiltration et d’étirement. Des planches anatomiques précises montrent la position des points-détentes et les douleurs référées qui en découlent.
Les autres chapitres nous intéressent moins, car ils concernent les muscles du tronc et des membres supérieurs.

En conclusion, ce livre est essentiel et devrait être dans toutes les bibliothèques des dentistes posturo-conscients. Il faut, comme pour tout livre de référence, y revenir sans cesse jusqu’à ce que les points-détentes et les zones des douleurs référées soient bien intégrés.
Jean-Claude COMBADAZOU

(référence ouvrage cité : Tome 1 : Hémicorps supérieur, Tête, tronc et membres supérieurs Janet G. TRAVELL et David G. SIMONS Ed. Française 1993 – 763 pages -Ed. Haug International Bruxelles)